A bien y regarder, il n'y a pas que les lanceurs de pierre qui se sont attaqués au clocher bressuirais.

clocher_2Les lanceurs de poids en longueur, de marteau et même de bouchon s'y sont mis également.

La preuve en images avec un florilège de projectiles et des clichés que vous pouvez désormais agrandir d'un seul petit clic pour un beau petit résultat!

Cela me donne l'occasion, une fois encore, de remercier tous les photographes AJEF qui permettent de donner une deuxième vie aux différentes éditions des Highland Games..

Une même cible, des projectiles variés

Le poids en longeur, bien sûr, a inspiré les tous les lanceurs. A commencer par les lanceurs français de Luzarches ou de Bressuire qui, comme Philippe MIGNET et Marc MESSEANT, s'en sont donné à coeur joie.

DSC_0180DSC_0187DSC_0188

Les lanceurs de marteau s'y sont mis également, à l'image du géant Tommy de BRUIYN. Le belge de 2m10 et 155 kilos a bien sur balancé le marteau, une fois!

marteau_D_5

 

 

 

 

 

 

 

Et même les lanceurs de bouchon ont voulu s'y attaquer également à l'instar de Gregor EDMUNDS qui a quand même eu quelques problèmes de trajectoire. Le "Ladubay, Anjou, feu" n'a été qu'un pétard mouillé...

DSCF0999

 

 

 

 

 

 

 

Jusqu'à maintenant, le clocher reste debout au contraire des maisons en bas du château.

2011_03_Lou_et_chateau_d_eau_047Mais dans le grand jeu de quilles que sont devenus les Highland Games bressuirais, il reste une cible de choix pour nos lanceurs démolisseurs: le vieux château d'eau bressuirais.

Malgré les projectiles catapultés à chaque Highland Game, le champignon métallique qui fait un peu tache dans le paysage local est toujours debout.

All against the church tower

Il était grand temps que, dans le blog, la mise en danger du clocher prenne une dimension internationale.

Mary PINET, toujours disponible et pertinente, s'est attelée à la tâche avec une adaptation très réussie de la chronique précédente : Le clocher en ligne de mire.

Mieux qu'une traduction, elle en a fait tout un poème.

A lire sans plus attendre....juste après les réclames!