IMG_5389Vous connaissez l'IGP?

C'est l'Indication Géographique Protégée. Elle a pour but d'assurer la protection de produits comme le jambon de Vendée ou le parmesan

Et aujourd'hui la  Commission Européenne souhaite élargir la protection de l'Indication Géographique à des produits non alimentaires.

Et les kilts écossais en font partie...

Youpeeeee! Un kilt soit-il!

La trace des kilts

On va donc, selon Le Figaro qui a publié cette info," pouvoir garantir leur traçabilité, les mettre en valeur mais également limiter les abus et les copies".

Il y aura donc une consultation publique (la consultation est ouverte jusqu'au 28 octobre) pour tracer les kilts, ce qui nous enchante au même titre que Jacque FEYSEL, président de la Kilt Society de France avec qui nous facebookons.

 «Il était vraiment temps. Même à Edimbourg, dans les boutiques de souvenirs, on trouve des kilts qui ne sont manifestement pas faits dans le pays... Rien qu'à les toucher, on s'en rend compte tout de suite!»
Si les résultats sont favorables, pour le kilt ce sera la vie de château. Et pas seulement en Ecosse!

DSC_0620

Si les kits deviennent une espèce protégée, quid des dessous de kilts?
Certes, l'espèce n'est pas en danger mais les bijous de la couronne dissimulés sous des tartans bigarrés sont-ils suffisamment protégés?

_ND71599La trace sous les kilts

Pourvu que la commission européenne si prompte au chipotage et au calibrage se penche sur le sujet.

Ce serait quand même dommage que l'affaire capote!

Après avoir tracé les kilts, va t'elle être chaude pour tracer les slips et autres dessous de kilts?

Il est encore trop tôt pour le savoir..

Il ne serait pourtant pas superflu de protéger la diversité de l'espèce, cette espèce chantée par Pierre Perret: "Tout, tout, tout, vous saurez tout..." d'un petit clic.

Avec, en prime, des sous-titres anglais (non garantis par le blogueur) pour la vidéo Le zizi

SCAN0108 bisLa politique des dessous

Il ne serait pourtant pas superflu, non plus, de protéger la diversité de cette espèce récemment affichée fièrement à la une du magazine "Marianne" qui voit de la politique partout.

Surtout sous les kilts!

Les pipers qui nous lisent, les lanceurs qui nous impressionnent aux Highland Games attendent sans doute, eux aussi, avec beaucoup d'impatience la suite des évènements.

Petite commission et kilt mains libres

Bressuire qui a souvent chanté l'Europe aux Highland Games avant de s'ouvrir à la planète en juin prochain pour les championnats du monde a désormais le regard - et tout le reste, tourné vers le commission de Bruxelles...

Vous pouvez compter sur le blogueur pour suivre l'affaire.

Alain ThironD'ailleurs, il vient de s'acheter un kilt main libre pour mieux gérer sa petite commission.

C'est bien beau, mon petit Bruxelles, de protéger et de tracer les kilts.

Mais il ne faudrait pas négliger les dessous qui laissent, eux aussi, des traces.

En tous cas, merci beaucoup, mon petit Bruxelles.

Merci, mon chou!

 

Mac Alan