07 octobre 2013

Être ou ne pas être à poil sous le kilt

Chacun sait que William Shakespeare avait cette angoisse existentielle qui le poursuit encore aujourd'hui: "Être ou ne pas être?" Ce que peu de personnes savent, par contre, c'est la suite de cette phrase.Et le blogueur peut vous le révéler aujourd'hui car il y a beau temps que cette question le turlupine.La réelle préoccupation de Shakespeare, en fait, était celle-ci: "être ou ne pas être à poil sous le kilt" Un encouragement à la fertilité Sans doute connaissait-il avant tout le monde le résultat de cet article "Porter un kilt... [Lire la suite]