Là-haut sur les Collines!

Là-haut avec Colin!

Notre Colin Dunbar, dont le prénom se prononce comme la radio locale et non pas comme le poisson froid, n'a pas hésité à poser sur la photo jouant sur leur homonymie.

20220612_211606

Peu importe qu'elle ne soit pas orthographique, elle est phonétique à souhait.

Un Colin, des Collines : voilà un pluriel bien singulier

Heureux de ce bon gag sur une idée de Sébastien Pizon, Colin a accepté de poser pour le blogueur pour deux raisons : dunbar parce qu'il est sympa et d'autre part parce qu'il est taquin.

Collines la radio et Colin le marteau pour une petite photo!

Il est même allé siffler sur la colline sans avoir besoin du petit bouquet d'églantines ! On a attendu, attendu, il est tout-de-suite venu se mettre au pied du mur et en haut de l'affiche!

Colin Dunbar, pour ceux qui n'auraient pas assisté aux Highland Games de juin dernier, a été l'un des grands acteurs au château de Bressuire où il n'a pas hésité à pousser le bouchon un peu loin. (photo Marie-Claire Giraud)

                                                          

Pourtant, il ne l'a pas envoyé assez loin pour enlever la victoire dans cette épreuve à Fred Dagée, le Frenchie venu de l'athlé national.

Tonique, facétieux et plein d'entrain en remerciant les bénévoles (photo Jacques Paquereau), il a assuré le spectacle et défendu son drapeau en se classant troisième de la compétition.

DSC_9970

A défaut de cinq colonnes à la une, ce petit cliché valait bien deux collines à la une.

A moins que vous ne préfériez, avec les yeux grand' ouverts, deux Colin à la une!

Pour le maillard et pour le pire!