4K2Un lanceur des Highland Games a été retrouvé mort au château de Bressuire, écrasé par le tronc de 68 kilos.

Hyppolite DURIEUX, flic déjanté, enquête...

Si vous n'avez pas lu le premier épisode: Retrouvez le d'un clic

Un midi pile d'anthologie, un des cinq polars déjantés d'Hip Hip Hyppolite

Texte du blogueur, dessins de Kayo

 

Episode 2: La découverte d'Emmanuel MacTron

Et il n’était que 6 heures du matin quand Emmanuel MacTron, promeneur matutinal en goguette, découvrit cette scène invraisemblable sur la pelouse du château.

En plus de lui donner un haut-le-cœur, elle provoqua un « ah ! ben la la ! » qu’il ne put réfréner malgré son habituel self-control.4K4

Imaginez un peu sa surprise de se retrouver seul face à un homme gargantuesque écrasé par le tronc monumental d’un mélèze balaise. Il se retrouvait en tête à tête non pas avec un ami du genre « vieille branche » mais avec un homme-tronc.

Il était bien trop tourneboulé pour derechef appeler les secours ou son ami de toujours Alexandre Benalla.

A quoi bon se magner le train et l’arrière-train quand au château de Bressuire on a, pour une fois, le privilège d’avoir un rôle-clé dans un « High noon » revisité à la sauce écossaise avec de la cornemuse sur la bande-son.

4K11Dans un à-peu-près douteux, MacTron se prit l’espace d’un instant pour un Gary Cooper des Highland Games avec un remake de ce chef d’œuvre qu’il intitula sur le champ : « Le tronc sifflera trois fois ».

Devant cette scène inédite, il n’était pas à l’ouest, mais dans un western. Cela lui donna envie de siffler, comme au saloon, une rasade de Scotch. Mais, hélas, les poches du gilet jaune qu’il arborait toujours pour qu’on ne le confonde pas avec un lapin de garenne lors de ses virées au lever du jour étaient désespérément vides : il avait oublié sa flasque.

Le trom(c)binoscope de MacTron

Qui pouvait bien avoir réussi à retourner un tel caber sur cet Hercule inerte à moitié caché sous cette poutre imposante ? Ce n’était quand même pas un accident de caber-toss, l’appellation officielle de cette discipline, avec un tronc qui se serait retourné sur son lanceur…

Ayant assisté aux Highland Games la veille, Emmanuel MacTron savait pertinemment qu’un seul athlète avait réussi à faire pivoter ce tronc de compète et à l’envoyer s’écraser sur la pelouse. Manu se souvenait même de l’ovation magistrale qui avait accompagné le britannique Scott Rider lors de son retourné parfait dans cette discipline-reine avec un midi pile impressionnant de précision, de force et de sérénité.

Cela avait effacé le malaise qui s'était installé dans le public lorsque, quelques instants plus tôt, un lanceur avait trouvé le moyen d'exploser le fût destiné à être balancé à plus de cinq mètres en hauteur!

4K7Et ce fut sans hésitation le juge-arbitre Ryan Vierra, pourtant pingre dans l’attribution des scores parfaits, avait fait hurler de bonheur le public survolté lorsque le speaker au bord de l’apoplexie avait livré aux afficionados en délire le verdict : le tronc indiquait midi, l’heure idéale où les deux aiguilles d’une horloge imaginaire au gabarit monumental se chevauchent, indiquant un lancer d’anthologie.

Le midi pile aux Highland Games est le geste parfait, le retourné de tronc d’arbre idéal avec le « caber » reposant pile dans l’axe du lanceur. C’est un peu le smash gagnant sur une balle de match qui vous fait gagner Wimbledon au cinquième set ou la reprise de volée acrobatique d’un joueur de foot en finale d’une coupe du monde dans les dernières secondes d’une prolongation jusque-là indécise.

Tel était le fruit des réflexions du visiteur matinal.

Seul face à cet homme-tronc, Emmanuel se garda bien de déplacer quoi que ce soit pour dégager la victime qu’il n’avait pas reconnu. Il aurait bien été incapable de bouger le tronc qui cachait un corps baignant dans le sang.

Le lanceur, en atteignant son Graal, avait les grôles et la gueule aussi défoncées l’une que l’autre. L’écrasé était aussi ensanglanté qu’un zadiste après une charge de gendarmes mobiles à Notre-Dame des Landes ou qu’un gilet jaune tabassé par une horde de CRS du côté de l’Arc de Triomphe. Cette réflexion suscita un petit sourire canaille sur le visage du visiteur pourtant peu complaisant envers les bloqueurs de carrefours habillés en jaune.

Un spécialiste des Highland Games ou mieux encore un fêlé du tronc aurait même pu parier que le lanceur avait poussé le sens du détail jusqu’à aligner les deux aiguilles imaginaires d’un midi pile lors du douzième coup de la cloche de l’église voisine.

Pas sur le coup de midi !

Sur celui de minuit !

A suivre sur le blog, bientôt l'épisode 3: Poulet crapaudineCouv Hyppo 1

A NE PAS MANQUER: le livre "Hip Hip Hyppolite" aux éditions écrituriales: sortie début septembre

 

KS6EN BONUS POUR LES ACCROS:

Retrouvez les deux premiers épisodes d'une autre nouvelle "Mieux vaut phare que jamais" sur www.ecrituriales.canalblog.com

Le pitch: Un ex-cycliste de Système U a été retrouvé mort en contrebas de la corniche de Sion.

Et les roues de son vélo continuent à tourner.

Dopage? Règlement de compte? Tour du Diable au Trou du diable?

Hyppolite enquête...