DSCN4264Stéphane Bern est partout ces derniers jours: au mariage royal le samedi à Windsor, aux Highland Games le dimanche à Thiron-Gardais (photo).

Il est disponible comme il l'a montré pour cette 'interview-marteau' réalisée par votre blogueur en 2014 lors des festivités Tiron 900 où on l'avait rencontré, comme cette année, aux Highland Games.

Il avait répondu par écrit à ce questionnaire déjanté malgré un emploi du temps hyper-chargé et un livre en cours d'écriture.

 Il avait livré après quelques semaines pour le blog des Highland Games ses réponses décalées à mes questions brindezingues.

Malgré toutes ses émissions estivales sur l'histoire et sur les favorites, il avait répondu au blogueur.

Hic et nunc, Ici et Maintenon

Le spécialiste de la royauté y avait répondu hic et nunc.

Ici et Maintenon, oserais-je dire!

Merci, Stéphane Bern!

1ere partie: Highland Games et décorations royales

DSCN6110Question: Stéphane Bern, depuis votre passage au stand des Highland Games à Thiron le 8 juin dernier, vous avez tardé pour répondre à ma demande d’interview. Est-ce parce que mes questions-marteaux ne valaient pas un clou ?

Réponse: Je vous avais tout dit. En vous répondant aujourd'hui j'enfonce le clou.

Q: Malgré votre emploi du temps chargé, vous ne vous êtes pas défilé. C’est pour cela que vous vouliez laisser passer le 14 juillet?

R: Comme vous l'avez vu le 14 juillet je ne me suis pas défilé et, à défaut de prendre mes airs, je monte dans les airs en haut du clocheton des invalides ou sur la croix de Lorraine.

Highland Games

Q: Stéphane, vous préférez lancer de nouvelles émissions plutôt que de lancer des poids, des pierres ou des marteaux. C’est à cause de votre physique ?

R: Je vous laisse les poids et les marteaux et je garde pour moi les émissions de poids avec en prime des lancements de disques

900Q: Après votre découverte des Highland Games à Thiron-Gardais, êtes vous toujours «  grosses têtes » ou plutôt « gros biceps » ?

R: Plus que jamais grosses têtes

Q: Vous savez désormais  que la famille royale assiste régulièrement aux Highland Games de Braemar à côté du château de Balmoral ? Est-ce pour cela que vous avez voulu des Highland Games dans les Jardins jouxtant votre résidence de Thiron ?

R: Oui, bien sûr, mais aussi en raison des liens historiques entre l’Ordre de Tiron et l’Ecosse. Je souhaite simplement que Thiron-Gardais ne devienne jamais aussi sinistre que le village de Ballater.(NDLR: village à côté de Balmoral)

Décoration royale

Q: Vous habitez à côté d’une abbaye à Thiron. Stéphane, vous avez vraiment envie de rentrer dans les ordres ?

R: Ce serait un tort de croire qu’à Thiron-Gardais, dans le Perche, on peut mener la vie d’un moine.

Q: Toujours les ordres... Vous avez été décoré de l’ordre de l’empire britannique par la reine d’Angleterre au moment des célébrations en Normandie. Est-ce à cause de votre débarquement à Thiron?

R: Je me pose encore moi-même le question de savoir pourquoi Sa Très Gracieuse Majesté a daigné me gratifier d'un tel honneur dont je me sens indigne.

stephane bern

alainKilt main libre, kilt main baladeuse

Q: Si, comme moi, vous aviez porté le kilt, auriez-vous plutôt été décoré de l’Ordre de la Jarretière ?

R: Quand on porte le kilt, vous le savez bien on aspire davantage à l’Ordre du Chardon

Q: Ouille, ouille, ouille. Les porteurs de kilt vont se retrouver sur des chardons ardents. Et vous, vous  êtes-vous déjà mis en kilt pour interviewer le prince Charles et, surtout, pouvez-vous nous dire s’il porte un kilt main libre ou un kilt main baladeuse ?

R: Vous devriez savoir que les Windsor portent le Royal Standard et leur étendard n’est jamais en berne

 

L'interview-marteau, 2eme partie

Vous avez été nombreux à lire la première partie de l'interview-marteau de Stéphane BERN. Merci!

Vous vouliez la suite? La voici. La voilà!

Vous pouvez noter que dans ses réponses, le parrain de Tiron 900 s'est vraiment cassé le tronc.

DSCN6114 bis (S Bern)Normal, me direz-vous quand on parraine des Highland Games à Thiron-Gardais au coeur du Perche!

Il fallait simplement lui laisser le temps pour qu'il e-Berne en plein été

Il a profité des Perches tendu(e)s pour faire preuve d'esprit.

En prenant son temps mais sans se prendre la tête!

L'interview 2: Thiron Thiron petit patapon

Question: A Thiron, pour Tiron 900 comme pour la vie quotidienne, vous êtes la personnalité du village. Voient-ils  une figure de proue en Stéphane ou voient-ils un porte-drapeau en Bern(e) ?

Réponse: A Thiron je suis un citoyen comme les autres.

Un citoyen qui s'est prêté de bonne grâce aux nombreuses sollicitations-photo de ses fans en émoi: il n'a refusé ni les clichés en sa compagnie ni même la dégustation de produits locaux, comme le BockHighland offert à notre stand.

DSCN6108     DSCN6115

Q: Vous, l’homme de télé qui avez rejoint le Perche en venant à Thiron, vous voulez devenir Perchman? ou Percheron? ou encore Lavillenie?

R: Vous l’avez compris j’aspire à la retraite paisible d’un percheron

Q: Entre les courtisans de Paris et les jardins de l’abbaye de Thiron, préférez-vous le  côté cour ou le côté jardin ?

R: Les jardins de Thiron bien plus que la cour de Paris !

Un pot Thiron avec dégustation de Bockhighland au stand AJEFVieilles pierres

Q: Quand vous recevez à Thiron-Gardais, offrez-vous des cocktails Thiron, des apéros Thiron ou  bien, à deux pas des jardins de l’abbaye, des pots Thiron ?

R: J’espère bien pouvoir bientôt offrir des potirons à mes potagers

Q: Face à l’agitation, savez-vous à Thiron-Gardais raison garder ?

R: Prenez garde à ce qu’avec les Anglais nous ne tirions les premiers

Q: Vous êtes fan, comme moi, de la Grèce et de Santorin ? Est-il facile de passer de Thira à Thiron ?

R: Comme vous l’avez compris j’aime les vieilles pierres étant moi-même en état de ruine

Fin de moines

Thiron cartoon 2Q: Vous avez acheté à Thiron à côté de l’abbaye. Craignez-vous que les fins de moines deviennent difficiles ?

R: Elles le seront avec les tiron-laines que sont les corps de métiers

Q: De Paris à l’abbaye, est-il facile de passer du grégaire au grégorien ?

R: Je ne demande pas à ce que les moutons de Panurge me suivent

Q: Vous qui habitez à la campagne à côté de moines bénédictins, vous venez de tourner dans « nos chers voisins ». A l’heure très matinale des laudes, allez-vous les attaquer pour tapage nocturne ?

R: Attendez que les cloches se mettent en branle

Q: Quand vous travaillez sur « Secrets d’histoire », venez-vous les préparez à Thiron parce que c’est un travail de bénédictin ?

R: Il est vrai que comme pour les anciens bénédictins je n’ai encore ni eau, ni électricité, ni confort pour travailler

Q: Pour vivre à côté d’une abbaye, je suppose que vous avez au moins un bac plus dieu ?

R: Il me faudra bien un bac pour marcher sur les eaux

Q: Quand vous quittez Paris pour le voisinage des moines de l’abbaye de Thiron, Vous avez l’impression de faire l’étole buissonnière ?

R: A vous lire, il me prend un fourrure

Q: L’abbaye, c’est aussi bien qu’un hôtel 4 étoles ? Pour financer votre achat, vous avez pris un credo sur 20 ans ?

R: « Donnez-nous, donnez » m’a dit le credo agricole « Dieu vous le rendra »

La reine aux Highland Games en Deux Chèvres

alain bouvetQ: Les Championnats du monde de Highland Games 2015 vont avoir lieu au château de Bressuire(Deux-Sèvres). Pouvez-vous dire à la reine d’Angleterre d’y venir ? Cela la changera de Braemar !

R: Je crains que si je suis votre ambassadeur auprès de la Reine avec mon mauvais anglais, elle me demande ou sont mes deux chèvres.

Q: Si la reine ne peut venir, viendrez-vous à sa place ? Vous savez que grâce à notre Ségolène, les Deux-Sèvres c’est aussi  Royal !

R: Je m’en voudrais de jeter une ombre sur un tel soleil royal

Merci, Stéphane pour ses réponses éclairées.

L'amateur de retourné de caber vous remercie: pour vos réponses, vous vous êtes vraiment cassé le tronc!

Cheers!

Comme les lanceurs de tronc, Stéphane BERN a su retourner les questions à son avantage.

DSC_0226Alors, cheers!

Et que ça saute!

 

Alain Cadu