LA NUIT FESTIVEVous savez quoi? Le rock celtique devait être à l'honneur le samedi 3 mars à Bocapole dans le cadre de "La nuit festive" organisée à Bocapole à partir de 19h30.

Et le blog se faisait une joie de l'annoncer!

Patatras! Les organisateurs de Bocapole et des "Vendredis de l'été" qui ne sont ni à un jour près ni à une saison près en proposant leur "samedi de l'hiver" avait proposé une alléchante affiche aussi celtique que festive avec au programme The Celtic Social Club pour du celtic rock and folk, Lemon Furia pour du rock ska festif (sic) et les Celkilt pour du rock 'n' kilt.

Hélàs, mille fois hélas, la soirée vient d'être annulée.

Pas de Bocapole, mais du Bocanet

Officiellement, le chanteur du groupe vedette, le Celtic Social Club, "n'est pas en mesure d'assurer son show pour des raisons personnelles".(sic)

Alors pas de nuit festive et pas de retour de Celkilt à Bressuire!

Vous qui êtes des adeptes des Highland Games et/ou des lecteurs habituels du blog, vous connaissez les Celkilt et leur morceau-phare "What's under your kilt?".

A défaut de les retrouver à Bocapole, c'est le moment ou jamais d'en remettre une petite couche sur le blog...

C'est parti, mon kiki! C'est parti, mon kikilt!

Celkilt Hey What's Under Your Kilt Official Video Feat. Tri Yann - YouTube1

Avec un tel titre, votre blogueur qui fait son miel des Highland Games, du whisky, des pipe-bands et des dessous de kilt ne pouvait qu'avoir envie de les rencontrer:

307309_102608339846804_1061626971_nL'interview-marteau déjantée

Avant leur venue à Bressuire lors des championnats du monde de juin 2015, je les avais rencontrés aux championnats de France de Thiron Gardais un an plus tôt et leur avait proposé cette interview marteau.

Ils ne s'étaient pas défilé et avaient joué le jeu de ces questions-réponses décalés. La preuve!

Alors pas étonnant qu’ils  se soient livrés sans détour aux questions marteau du blogueur dans une interview brindezingue avant leur spectacle.

Question: Quand Fernand Raynaud demandait, "Qui c'est?", on répondait « C’est le plombier ! ». Quand on vous demande « C’est qui ? », vous répondez quoi ?

Réponse: C'est qui? Celtkilt, évidemment

2014 06 celkilt 004Q:Celkilt, c’est un mot-valise. A défaut de transporter vos kilts en tournée, il permet au moins de marier Celte et kilt ?

R:Absolument. Dans notre brainstorming pour un nom de scène, on n’a pas trouvé mieux. Qu’est-ce qui peut nous résumer mieux que cela ? Rien…

Q:Dans Celkilt, vous passez plus le celte que le kilt ?

R:Nous sommes des faux-bretons, pas des grands bretons. Et on se retrouve autour d’une musique traditionnelle qu’on a rockisée. Même si on habite tous entre Lyon et Roanne, même si on est par naissance zéro pour cent breton, y’a plus de celte que de kilt

Q:C’est pour cela que vous chantez en anglais ?

R:Pas seulement ! On a la celtitude que l’anglais est la langue du rock.

2014 06 celkilt 007Q:Et vos gros mots, les célèbres four-letter-words, sonnent mieux en anglais qu’en français ?

R:Tout à fait et on adore, comme sur "Dirty Mazurka", aligner des litanies de gros mots anglais (fuck, boob, dick) sur une mélodie toute mignonne

Q:L’émission «L’incroyable talent» qui vous a lancés, ce ne serait pas le talon d'Achille de rockers rebelles ayant cédé à la facilité télévisuelle?

R:Pas du tout, elle nous a fait connaître et nous a bien boostés.

Q: Ce soir à Thiron-Gardais, vous allez thiron-garder vos kilts?

R: Vous verrez bien.

On a vu et bien vu. A Thiron-Gardais comme aux championnats du monde de Bressuire,les Celkilt ont montré que leur réputation "Rock 'n' kilt" n'était pas usurpée.

Mais vous n'aurez pas l'occasion de vous en rendre compte le 3 mars à Bressuire.

La nuit festive n'aura été qu'une nuit furtive!

 

Alain CADU

Retrouvez les Celkilt sur le blog d'un seul clic