307309_102608339846804_1061626971_nEntre le dico du tour www.ledicodutour.com et le blog des Highland Games, il y a beaucoup plus d'atomes crochus qu'on pourrait le croire.

D'abord les deux sites parlent de leur sport avec passion.

Ensuite les deux auteurs sont originaires de Bressuire

Il fallait bien qu'un jour ils finissent par se rencontrer avec des questions-marteaux pour votre blogueur et des réponses déjantées pour le fan de cyclisme, Joël Rambault:

Alain Cadu:Joel, tu cartonnes avec ton site le Dico du Tour et les clics vont se multiplier avec le Tour. Est-ce une velo-cité ou un velo-site ?

Joël Rambault: Le Dico du Tour pédale pour être sur le podium des sites internet qui s’intéressent au Tour de France en espérant prendre un jour le maillot jaune …  

Copie de J

A.C.: Ta passion pour le Tour frôle la démesure. Est-ce que, par hasard, ta grand-mère faisait du vélo ?

J.R.: et oui, elle fréquentait le marché "A bicyclette" et la route vers Bressuire allait en Montand …

A.C.: Pourquoi une telle passion ? N’aurais-tu pas un petit vélo dans la tête ?

J.R.: Je dirais plutôt que pour réaliser ce Dico j’ai souvent eu le nez dans le guidon et les boyaux serrés.

A.C.: Tu as fait tout cela pour t’échapper ?

J.R.: Tout à fait, pour sillonner en pensée les routes de France avec le Dico du Tour, en roue libre, sans frein et sans chaîne, en m’imaginant vivre dans une caravane …

A.C.: Est-ce que la réalisation d’un tel site c’est plus long qu’un Tour de France ?

J.R. : Un Tour de France c’est 20 étapes, le Dico du Tour c’est 20 ans en danseuse, sur le grand plateau à mouiller le maillot. Mais tout cela évidemment pour le plaisir des fans de la Grande Boucle …

Copie de J Rambault 2A.C.: Qu’est-ce que la plume du Tour et la voix des Highland Games ont à se dire ?

J.R.: Que l’Ecosse et le maillot à petit pois font bon ménage …

A.C.: Après l’athlète est les jambes pour fous d’athlé, vises-tu plutôt la tête et les jantes ?

J.R.: J’aspire  plutôt à remettre en tête les souvenirs des passionnés du Tour, sans déjanter, en ayant plus d’un Tour dans mon sac puisqu’il y en eu 70 d’organisés depuis 1947.

A.C.: Ta devise de fana du Tour est-elle "vélo, boulot, dodo" ?

J.R.: Non, c’est plutôt "ordi, souris, bibli",  le tout avec un bon plateau pour éviter les coups de pompe.

A.C.: Peux-tu dire qu’aujourd’hui en cyclisme tu en connais un rayon ?

IMGP2315_4J.R.: La roue a en effet beaucoup tourné depuis la création du Dico il y a de cela 15 ans et, en écrasant les pédales, j’ai réussi à trouver ma place dans le peloton des spécialistes de la Grande Boucle. (photo ledicodutour)

A.C.: Tu fais partie des sites cyclistes les plus visités. As-tu aujourd’hui, dans le monde du vélo, pignon sur rue ?

J.R.: Sans casser  la baraque, le Dico du Tour a petit à petit trouvé sa place parmi les sites « maison » qui font référence sur  le Tour de France et la couverture de cette course de renommée mondiale assure en effet au Dico une notoriété béton.

A.C.: Dois- tu parfois te casser l’internenette pour innover sur ce sujet ?

J.R.: Et oui, pour ne pas être largué par les autres sites, je dois souvent mettre une dent de mieux devant l’ordinateur pour continuer de faire la course en tête.

A.C.: Avec le Tour, la fréquentation de ton site va exploser et les clics se multiplier. Te méfies-tu parfois sur l’air de « 22, v’là les clics » ?

J.R.: Non, un petit clic vaut mieux qu’une grande claque. Et plus il y a de clics sur le Dico, plus il y a de sous dans la musette …

A.C.: As-tu créé ce blog pour mieux financer la retraite des cadres ?

J.R.: Non le Dico du Tour ne me permet pas de remplir la chaudière. Mais il améliore tout de même un petit pneu l’ordinaire …

A.C.: T’arrive-t’il à  toi aussi de te battre contre la montre ?

tour_de_france_2012-058_1J.R.: Il faut souvent assurer le train et prendre le bon wagon  pour mettre à jour régulièrement  le Dico du Tour. Comme me dit mon épouse en me voyant devant l’ordinateur : « Baisses la tête, t’auras l’air d’un coureur !

A.C.: T’arrive-t’il aussi de pédaler dans la choucroute ?  

J.R.: Non, pour  éviter de rouler sur la jante, je me suis mis au régime sans selle et en chasse-patate et le tout à l’eau claire …(photo ledicodutour)

A.C.: Après l’école Saint-Joseph de Bressuire… les cols du Tour de France ? Pour toi c’est toujours l’escalade ?

J.R.: Après l’ardoise, l’ardoisier. Mon principal objectif a toujours été de devenir le maître des cols.

A.C.: Es-tu d’accord quand j’affirme que l’EPO et le Viagra ne sont que pour les mauvais grimpeurs ?

J.R.: Tout à fait. La vie en danseuse, les patins,  les mains sur les  cocottes, sucer les roues en marquant les adversaires à la culotte … Pour un tel programme, les produits ne seront pas de trop pour les piètres escaladeurs …

Alain photo solo

Copie de JA.C.: Vois-tu, Joël, des points communs entre ton site du Tour et le blog des Highland Games ?

J.R.: Oui. Les Jeux de force et les forçats de la route, le  maillot vert et les verts paysages, les cols et les Lochs …

A.C.: Trouves-tu qu’en vélo comme aux J.O, la devise est plus vite, plus haut, plus fort ?

J.R.: Non, en cyclisme, la devise c’est plutôt: « T’occupes pas de la marque du vélo, pédale ! »

Merci Joël. On retrouve le tour de France sur ton site pendant trois semaines www.ledicodutour.com

Un site soit-il!

C'est le rendez-vous pour la grand'messe du vélo!