interview Patrick MontelVous l'attendiez? La voici, la voilà...

Pour la seconde partie de l'interview marteau, Patrick Montel continue à enfoncer le clou.

Au menu entre autres le dopage avec quelques propos décapants à propos d'une référence du blogueur à Anabole France et un parallèle subtil de Patrick entre Anabole et Usain Bole

Et une grosse surprise pour le choix de sa plus belle course dans le cours de l'histoire olympique. Pour la voix de l'athlé, c'est le 100 m de 1988 à Séoul avec un champion sacrifé sur l'autel du dopage, Ben Johnson, parce qu'il était le vilain petit canard un peu bègue mal défendu..

D'Usain Bole à Bègue Johnson

Regardez la vidéo et découvrez comment, selon Patrick Montel, le vilain patit canard Ben Johnson, que dis-je? Bègue Johnson a été livré à la vindicte olympique.

Malgré ses 9'79 de vainqueur, il a du laisser la médaille à l'intouchable - que dis-je ? à l'irréprochable Carl Lewis irrémédiablement battu sur la ligne d'arrivée!

Il fallait un bouc émissaire: les J.O.en ont trouvé un pour faire le grand méchant loup sur la question du dopage. Mais, sur cette question comme pour les boycotts politiques de Moscou et Los Angéles l'histoire continue toujours à bégayer.

Tout comme Bbbbbben Johnson...