20150927_181844 bis

On a vu dans la dernière chronique que c'est l'Ecossais Greg WALKER (photo Franck POUHET) qui a remporté à Luzarches le titre de champion en catégorie A.

De l'Ecosse au Japon en passant par la Bretagne

Preuve du cosmopolitisme de ces Highland Games de Luzarches, c'est un breton, Xavier TATIBOUET, qui a remporté le titre en catégorie B.

Vous pouvez d'ailleurs consulter les résultats complets d'un seul petit click grâce à l'efficacité de notre informaticien- juge- photographe bressuirais Franck POUHET

Luzarches_2015_Cat_B

Luzarches_2015_Cat_A

Un grand Maître japonais

Et, comble de l'exotisme, c'est un japonais, Kengo KUBOTA, qui s'est imposé chez les Masters.

C'est bien la preuve que, désormais, pour les Highland Games comme pour le téléphone, les asiatiques ne sont pas aux japonais absents.

Avec deux Luzarchois présents à ses côtés sur le podium: Philippe DESBOIS et Alain PRIBERT!

IMG_20150927_183103466 bis mastersLa preuve par neuf

Ce concours réservé aux plus de quarante ans affichait complet avec neuf lanceurs en compétition.

Pour les résultats des Masters comme pour les autres plus haut, il suffit d'un click avec un double merci à notre Franck bressuirais.

Pour les photos et pour les résultats!

 Luzarches_2015_Cat_Master

Une ouverture française

Si le cosmopolitisme a été la marque du Luzarches 2015, l'ouverture a marqué la participation de nos Frenchies.

A côté des pionniers de Luzarches et des Bockers bressuirais, Saint-Michel sur Orge n'est plus le petit dernier des clubs en lice.

La preuve par trois!

1- Le vainqueur en catégorie B, après être passé par Bressuire, vient de monter un club à Guérande.

2- Amine AMROUN, 6e en catégorie A, lui aussi passé par Bressuire, concourait pour Angers

3- Allan SOETENS, troisième en catégorie B venait de Vierzon. Brel voulait voir Vierzon, mais Allan a vu Luzarches

IMG_20150927_183103466

Masters: Une communauté réduite au saké?

C'est bien le signe qu'avec des podiums de plus en plus cosmopolites les Highland Games s'ouvrent à la France comme ils s'ouvrent au monde....

La communauté des hommes forts essaime un peu partout, même au pays du soleil levant.

Et pourtant, contrairement à ce que me disait mon notaire, ce n'est pas une communauté réduite au saké!

God save our whisky!

Alain CADU