DSC_0620 [HDTV (1080)]Vous savez quoi?

Qui aurait pu imaginer que pour la Coupe du Monde de Rugby anglo-galloise, l'Ecosse se verrait privée de ses supporters privilégiés: ses cornemuses?

Au coeur du décor

Sans doute fidèles au principe "la cornemuse m'use", les organisateurs ont décidé tout simplement d'interdire les pipers à Cardiff, à Twickenham et dans tous les stades de la compétition..

Chacun sait, en effet, qu'au rugby comme aux Highland Games, la cornemuse fait partie du décor.

Elle est au coeur des Jeux et c'est elle qui attire le regard (photo Patrick BALLARGEAU)

C'était d'ailleurs le cas au championnat du monde professionnel de Bressuire les 13 et 14 juin derniers, comme le montre le reportage de la jeune journaliste Laurène CASSEVILLE.

Pour le blogueur  comme pour tous les amoureux de l'Ecosse,il était donc évident que, question accompagnement, la cornemuse avait droit de cité quasi-obligé dans les tribunes.

Ni dans le sac, ni dans les tuyaux

DSC_0614 [HDTV (1080)]Vous savez tous que la cornemuse c'est "my lassie in the bag and good whisky in the pipes" , ma petite amie dans le sac et du bon whisky dans les tuyaux!

Et bien non!

Que nenni, les amis!

Pour le rugby anglo-gallois l'affaire n'est ni dans le sac ni dans les tuyaux...

La cornemuse est bannie des stades au même titre que les tambours, les cornes de brumes et les vuvuzelas.

Pour les tambours, le blogueur s'en tape!

Pour les cornes de brume, il reste dans le brouillard!

Vuvu et entendudu

2015 09 vuvuzela 006Mais pour les vuvuzelas, il salue quand même les organisateurs vuvuzélés qui ont pris cette sage décision.

Il faut dire que depuis que le vuvuzela est entré dans le Larousse après la triste campagne footballistique des bleus en Afrique du Sud, on avait vuvu et entendudu le blogueur s'indigner.

Cela avait valu un article brind'zingue, une chronique cacophonique.

Et vous avez vu en rugby quand il n'y a plus de vuvuzelas dans les tribunes?

L'équipe d'Afrique du Sud trouve même le moyen de perdre contre les japonais!

Autant dire que désormais ils ne peuvent plus les saké!

Autant rebaptiser cet instrument aujourd'hui dans l'Angleterre du rugby le vuvuzépala!

La cornemuse doit filer à l'anglaise

Si le vuvuzépala, la cornemusépala non plus!

Et ça, c'est bien dommage!

Les British veulent qu'à Twickenham la cornemuse file à l'anglaise sauf pour les hymnes officiels d'avant-match?

DSC_0641 [HDTV (1080)]Les Gallois, eux, l'interdisent à Cardiff.

Et pourquoi donc?

Elle n'a ni la galle ni la fièvre de cheval et ils veulent quand même qu'elle se barre de chez au triple gallois alors qu'à Bressuire on l'accueille à bras ouverts (photo Patrick BALLARGEAU)

Pas de cornemuse dans les travées du stade du Millenium?

Sans doute préfèrent-ils les costumes Prince de Galles aux tartans des kilts écossais?

Plein les oreilles

Peut-être veulent-ils ménager les grandes esgourdes de leur prince qui, pourtant, ne rate pas une occasion de s'afficher aux Highland Games de Braemar en Ecosse à deux pas du château royal de Balmoral.

On va leur en mettre plein les oreilles aux British comme aux Galeux..

Tiens d'la cornemuse, en v'la!

A défaut de souffler dans la cornemuse, le blogueur en colère est heureux de leur souffler dans les bronches puisqu'ils ne veulent pas que les pipers soufflent dans leurs tuyaux.

2015 09 vuvuzela 001Et le blogueur pousse même le (vuvu)zèle jusqu'à conclure sa chronique du jour en vuvuzèlant à l'est, à l'ouest, au nord et au sud.

Peut-être que lassés des vrombissements infâmes des vuvuzelas, ils finiront par accepter la douce mélodie des cornemuses...

Who knows?

 

Alain CADU