Jouer le bénévole sous la pluie le dimanche 14 juin n'a pas été une sinécure.

Les clichés de Thierry TURC et Louis FRADIN sont là pour le prouver!

1506-142558_HG2015Et pourtant, dans les stands comme sur le terrain, partout au château, les bénévoles n'ont pas lâché le morceau.

1506-141110_HG2015Ils sont restés fidèles au poste, fidèles aux postes qui leur avait été affectés.

Et les clichés de nos paparazzi montrent bien que cela n'a pas toujours été facile pour les spectateurs comme pour les athlètes, les musiciens ou les bénévoles.

Et malgré tous les parapluies, il n'y a pas eu de pépins.

1506-141771_HG2015

1506-141817_HG2015

1506-142649_HG2015Dans l'adversité, les bénévoles comme les athlètes ont joué le Jeu.

Ils ont joué les Jeux.

Rien à cirer

Même si le bleu des T-shirts était moins voyant, il restait présent sous les gilets, sous les K Ways.

Chez les juges comme chez les serveuses du bar...

1506-142644_HG2015

IMG_1169 (1280x853)

Benevoling in the rain

IMG_1191 (856x1280) - CopieMais personne dimanche malgré le déluge n'a surpris le moindre bénévole en train de dire:

"Le bénévolat, je n'en ai rien à cirer"

En fondue

Avec leurs dix ans d'expérience aux Highland Games, il y a longtemps qu'ils ne sont plus des bleus.

Même si, sous le déluge, le bleu des T shirts ne faisait plus l'unanimité.

Le dimanche, tous ces fondus du bénévolat étaient devenus des bénévoles "en fondue".

1506-141968_HG2015C'est l'expression "bien de chez nous" pour indiquer qu'on est trempé jusqu'aux os.

Alain CADU,

bénévole en fondue

 

En bonus:

L'album-photos de Thierry TURC