Fazekas 2Le discobole est l'incarnation même de la beauté du geste sportif alliant force, élégance et précision.

Et Robert FAZEKAS, le hongrois vainqueur du disque olympique en 2004 pour le retour des Jeux en Grèce en a été l'incarnation l'espace de quelques heures.
Hélàs pour lui, hélas pour l'athlétisme, il a vite été déchu de son titre pour dopage.

Après une suspension de deux ans, il a pu reprendre la compétition et compléter un joli palmarès dans le monde de l'athlétisme.

La preuve!
  • Champion d'Europe du disque en 2002,
  • vice-champion du monde du disque à Paris en 2003.
  • 3ème en 2010 au championnat d'Europe à Barcelone,
  • 8ème aux JO de Pékin en 2008.
Excusez du peu!
Avec en prime des records personnels qui sont des références : 71,70m au disque, ce qui représente la cinquième meilleure perf de tous les temps et 75,33m au marteau olympique.

Bis repetita: Hongrie au scandale

Robert avait donc toutes les raisons de croire en ses chances de nouveau aux Jeux de 2012.

Patatras!

Deux jours avant les J.O. de 2012, il est suspendu une nouvelle fois pour dopage et ne peut participer à l'épreuve.

index 1C'en est fini de l'Olympisme pour Robert FAZEKAS.

C'en est fini de l'athlétisme dont il sort banni malgré plusieurs procès.

Une seconde chance aux Highland Games

Si hongrois que c'est facile de retrouver son honneur, on se trompe.
On est mis à l'index!

33 petits tours au disque et puis s'en va....
Il s'en va où, le Robert, après avoir changé de tenue?

Aux Highland Games.
Il est finalement accueilli par la grande famille des Jeux écossais après les vérifications d'usage (voir ci-dessous Le dopage et l'IHGF)

Fazekas 3Le short en est jeté!

Place au kilt!

Et il prend vite ses marques avec des victoires marquantes.

C'est parti, mon kiki! C'est parti, mon kikilt!

Dès 2013, il remporte le championnat du monde amateurs en Allemagne et aujourd'hui ses performances le qualifient pour les championnats du monde professionnel de Bressuire

Ses meilleures performances

  • Pierre légère:         13,70m        44'94
  • Pierre lourde:         11,40m        37'40
  • Marteau léger:        38,89m      127'59
  • Marteau lourd:        28,81m        94'52
  • Poids lourd:            26,06m        87'27
  • Poids léger:            11,80m       38'71
  • Poids en hauteur:     4,90m        16'07
Avant d'inviter le Hongrois, il va de soi que la Fédération internationale de Highland Games a pris toutes les précautions et Ryan VIERRA, le bras droit de Francis BREBNER et directeur de la compétition a répondu sans détour à nos interrogations légitimes

FAZEKAS RobertLe dopage et l'IHGF:

"L'IHGF est absolument opposée au dopage et nous sommes la seule organisation a faire des contrôles anti-dopages lors de toutes les compétitions"

La rédemption de Robert FAZEKAS

"Robert a fait une erreur il y a des années et il a payé le prix pour cela. Il est maintenant légalement autorisé à faire de la compétition'

L'invitation aux mondiaux de Bressuire:

" La position de l'IHGF est que Robert FAZEKAS a rempli tous les critères pour pouvoir participer aux Mondiaux. Avec son avocat, il a fourni tous les documents des organismes de contrôle impliqués dans son procès. l

L'IHGF et Robert FAZEKAS:

"Robert est une personne remarquable et un grand competiteur et nous sommes enchantés de l'avoir accueilli dans notre sport"

Donc, l'IHGF assume pleinement de donner une deuxième chance sportive au discobole déchu.

On ne va pas jeter la pierre au Hongrois FAZEKAS.

Il est assez grand et assez fort pour la jeter lui même avec les marteaux, les poids et autres troncs d'arbre.
On ne va quand même pas le faire finir comme dans la chanson de Johnny....
....."dans la poussière les bras hongrois"

Alain CADU
Robert FAZEKAS en bref
  •  Hongrois
  • 40ans
  • entraineur de plusieurs athlètes

k31 pzntathlon

 Le disque dans l'histoire olympique

Contrairement à ce que l'on peut croire, le disque n'était pas dans l'antiquité une épreuve individuelle.

Ce lancer faisait partie du pentathlon avec la course, le saut en longueur, la lutte et le javelot

En savoir plus sur le site olympique du blogueur:
Les Géants d'Olympie : les épreuves-reines