IMG_0948 (1280x853) (1024x682)A en juger par son Bockie tour dans les communes déléguées, il faut bien admettre que Bockie n'est pas le dernier à rouler sa bosse.

Mais s'il roule sa bosse, il ne roule pas carrosse.

Même à Noirterre, pourtant réputée pour ses canons!

Et un canon par-ci du côté du monument aux morts!

Et un canon par-là du côté de la buvette!

Et encore un canon du côté de la mairie avec l'aguichante Marianne locale avec qui Bockie a cohabité quelques jours!

SAM_0933Mais pour se rendre de la mairie où aux terrains d'entrainement délocalisé des Bockers, Bockie n'a droit, malgré sa renommée intercommunale, ni aux voitures officielles ni au jet privé.

Et, heureusement pour lui, ni aux hélicoptères de "Dropped"!

Un peu de confort, que diable!

Il faut dire que nos communes manquent de moyens.

Malgré la visite de Bockie, on tire le diable par la queue.

Et on le pousse comme on peut..

C'est ainsi que samedi dernier, la mascotte des Highland Games a dû se contenter d'une sortie en chariot à roulettes.

Heureusement que l'inconfort n'est pas le caddy de ses soucis!

Dans sa berrouettée champêtre, il veut bien se faire rouler.

Mais pas par n'importe qui: c'est le maire délégué en personne, Jean-François MOREAU et non un cantonier qui lui a servi de chauffeur.

On a quand même de la dignité en chariot, que diable!

SAM_0935 bisRétro, goulot, dodo

Mais la récompense est au bout du chemin quand la mascotte pose fièrement alors que les Bockers s'entraînent aux lancers.

Devant l'objectif de Marie-Jean BOURGEOIS (de Calais),il veille jalousement sur les bouteilles de Bockhighland.

D'un oeil, il surveille les lancers.

De l'autre, il lorgne sur la spécialité locale à base de jus de fruit et de whisky.

Pendant que les athlètes balancent des troncs, il veille sur le sien et lance des oeillades aux bouteilles.

Il décline à sa manière le métro-boulot-dodo sur l'air de rétro-goulot- dodo.

Il paraît que Bockie en a profité pour arroser copieusement ce mariage alcoolisé entre les hautes terres des Highlands et les Blacklands de Noirterre.

L'hôtel du cul retourné

Et on dit même dans les foyers noirterriens qu'il est rentré fort tard à la mairie retrouver la Marianne locale avec qui il cohabite depuis quelques jours.

Et pourtant, au pays du monument aux morts si particulier, la Marianne elle est canon!

Qu'importe! Sur le chemin du retour, Bockie a refait au maire le coup de :"Roule, ma poule" en se pavanant dans son chariot, que dis-je en roulant sa caisse.

Mais la Marianne callypige était fatiguée d'attendre son champion. Entre Beau-cul et Bockie, ça n'allait plus beaucoup.

Et Marianne, un peu colère, lui a balancé dans les dents:

"C'est à cette heure là que tu rentres?"

Il a fallu toute le persuasion du maire pour qu'ils se rabibochent en mairie. Aux dernières nouvelles, Bockie aurait dormi à l'hôtel du cul retourné à l'écart de la salle des mariages...

C'est quand même dommage pour la Marianne de Blackland.

Elle avait une occasion en or de découvrir les secrets des dessous de kilts....

Mais, rassurez-vous, le blogueur finira bien par connaître les dessous de l'affaire!

Alain CADU

BONUS:

2015 03 038Les canons de Noirterre: Cogito Ergo Boum

Bockie ne voudrait pas qu'on le traite de boulet à quelques lancers de pierre des canons de Noirterre qui ornent le monument aux morts le plus kitsch à cent lieues à la ronde.

Ce patrimoine architecturo-militaire restait la figure de proue de la commune avant l'arrivée de la star en kilt.

Car aujour'hui pour être branchés, les "people" locaux préfèrent s'exhiber en sa compagnie plutôt que devant le monument aux morts.

Il faut dire que, pour l'économie de Noirterre, ce monument au poilus est un monument au poil!

Et pourtant! Jean François MOREAU, le maire et Jean Louis COPPET, le patron des Highland Games n'ont pas manqué l'occasion en s'affichant avec la mascotte plutôt que devant les canons.

De toute évidence, ils préfèrent les boulets propulsés par les Bockers.

SAM_0947 bisIdem pour le piper et drum-major Jacques DRANSARD.

La cornemuse, oui. Le clairon, non!

Désormais dans la commune déléguée, quand Bockie est de sortie, on préfère le son de la cornemuse à celui du clairon.

Et c’est bien loin d’être un sujet Noirterre-à-terre !

Surtout qu'artistiquement la mascotte répond aux exigences du droit canon.

Surtout que politiquement et musicalement, on préfère à Noirterre le Bockie connu au poilu inconnu

 

SAM_0941   SAM_0936

Un guide qui va droit obus

Ami lecteur, si tu n'est pas épuisé par la grosse artillerie de mon humour douteux, suis quand même le guide pour une visite historique du monument aux morts de Noirterre!

C’est parti, mon kaki….

Viens avec Bockie découvrir la grosse Bertha en compagnie du guide-blogueur!

Au moins, lui c'est un guide qui va droit obus!

2015 03 036

« Votre attention, s'il vous plaît! Mesdames, Messieurs, ce monument kitsch à mi-chemin entre le bric-à-brac militaire et le musée du facteur Cheval marque le triomphe- que dis-je ?, l’apothéose de l’art pompier sur une grande échelle : pas moins de 700 mètres carrés.

Le décrire tient de la gageure puisque ce mémorial dédié aux poilus tombés à la drôle de guerre entasse pêle-mêle un drôle de fatras fait de canons,et de tout un arsenal sorti tout droit d’un champ de bataille…sans oublier cinq colonnes brisées, une croix et une statue de la vierge.

Noirterre sera-t-il un jour le Golgotha du gotha des Bockers en goguette ?

2015 03 033L’histoire reste à écrire et elle donnera au moins l’occasion au blogueur d’écluser quelques canons avant qu’il ne soit bombardé à son tour.

Puisse seulement la formule latine Cogito Ergo Sum « je pense, donc je suis » ne jamais plus se transformer au son des canons en « je pense donc j’appuie » :

Puisse t-on ne jamais plus entendre à Noirterre:

"Cogito Ergo Boum"

 

Photos Bockie: Marie-Jean BOURGEOIS de Calais

Textes et Photos des canons: Alain CADU, décalé

Tout savoir sur la mascotte: Bockie

L'interview brindezinque de Bockie: Interview Bockie fait du foin