307309_102608339846804_1061626971_n

DSCN6114 bis (S Bern)Here we are!

Nous y sommes...

Lors des Highland Games lors des festivités de Tiron 900 qu'il parrainait, Stéphane BERN avait promis de répondre à l' interview-marteau maison.

C'est chose faite désormais malgré un emploi du temps hyper-chargé et un livre en cours d'écriture.

Hic et nunc, Ici et Maintenon

Il vient de livrer pour le blog des Highland Games ses réponses décalées à mes questions brindezingues.

Malgré toutes ses émissions estivales sur l'histoire et sur les favorites, il répond enfin au blog.

Il y répond hic et nunc.

Ici et Maintenon, oserais-je dire!

Merci, Stéphane Bern!

1ere partie: Highland Games et décorations royales

DSCN6110Question: Stéphane Bern, depuis votre passage au stand des Highland Games à Thiron le 8 juin dernier, vous avez tardé pour répondre à ma demande d’interview. Est-ce parce que mes questions-marteaux ne valaient pas un clou ?

Réponse: Je vous avais tout dit. En vous répondant aujourd'hui j'enfonce le clou.

Q: Malgré votre emploi du temps chargé, vous ne vous êtes pas défilé. C’est pour cela que vous vouliez laisser passer le 14 juillet?

R: Comme vous l'avez vu le 14 juillet je ne me suis pas défilé et, à défaut de prendre mes airs, je monte dans les airs en haut du clocheton des invalides ou sur la croix de Lorraine.

Highland Games

Q: Stéphane, vous préférez lancer de nouvelles émissions plutôt que de lancer des poids, des pierres ou des marteaux. C’est à cause de votre physique ?

R: Je vous laisse les poids et les marteaux et je garde pour moi les émissions de poids avec en prime des lancements de disques

900Q: Après votre découverte des Highland Games à Thiron-Gardais, êtes vous toujours «  grosses têtes » ou plutôt « gros biceps » ?

R: Plus que jamais grosses têtes

Q: Vous savez désormais  que la famille royale assiste régulièrement aux Highland Games de Braemar à côté du château de Balmoral ? Est-ce pour cela que vous avez voulu des Highland Games dans les Jardins jouxtant votre résidence de Thiron ?

R: Oui, bien sûr, mais aussi en raison des liens historiques entre l’Ordre de Tiron et l’Ecosse. Je souhaite simplement que Thiron-Gardais ne devienne jamais aussi sinistre que le village de Ballater.(NDLR: village à côté de Balmoral)

Décoration royale

Q: Vous habitez à côté d’une abbaye à Thiron. Stéphane, vous avez vraiment envie de rentrer dans les ordres ?

R: Ce serait un tort de croire qu’à Thiron-Gardais, dans le Perche, on peut mener la vie d’un moine.

Q: Toujours les ordres... Vous avez été décoré de l’ordre de l’empire britannique par la reine d’Angleterre au moment des célébrations en Normandie. Est-ce à cause de votre débarquement à Thiron?

R: Je me pose encore moi-même le question de savoir pourquoi Sa Très Gracieuse Majesté a daigné me gratifier d'un tel honneur dont je me sens indigne.

stephane bern

alainKilt main libre, kilt main baladeuse

Q: Si, comme moi, vous aviez porté le kilt, auriez-vous plutôt été décoré de l’Ordre de la Jarretière ?

R: Quand on porte le kilt, vous le savez bien on aspire davantage à l’Ordre du Chardon

Q: Ouille, ouille, ouille. Les porteurs de kilt vont se retrouver sur des chardons ardents. Et vous, vous  êtes-vous déjà mis en kilt pour interviewer le prince Charles et, surtout, pouvez-vous nous dire s’il porte un kilt main libre ou un kilt main baladeuse ?

R: Vous devriez savoir que les Windsor portent le Royal Standard et leur étendard n’est jamais en berne

La suite de l'interview-marteau sur le blog

Etendard en berne, drapeau en Bern. En attendant la suite de cette interview déjantée, dégustez donc l'interview-marteau de JP Fagnon.

Vous verrez que le chieftain des Jeux, lui aussi, fait bien flotter l'oriflamme de l'humour dans le vent des Highlands.

Et pas seulement grâce à son patronyme!

Seconde partie de l'interview en début de semaine prochaine

Alain CADU