Vraiment, les deux listes en présence à Bressuire ne se sont pas cassé le tronc.

DSCF5512A  l’échéance fixée et malgré un rappel par mail, aucune n’a répondu aux « questions marteau » du blogueur aussi brindezingue que son alter-ego, le marteau-speaker, face à un des lanceurs français.

Bel exemple  de citoyenneté : avant les municipales, les candidats se sont purement et simplement abstenus.

Mais il en faut plus pour démonter le blogueur : il s’est mis dans la peau des deux postulants restés silencieusement collés dans les starting-blogs à quelques jours du scrutin.

Voilà en exclu-lulu pour le blog des Highlands les réponses qu’ils auraient pu donner

C’est parti mon kiki, c’est parti mon kikilt !

En route pour les cinq premières des dix questions portant sur "Les Highlands et les municipales"

Les candidats étant aux abonnés absents, place à leurs réponses fictives (Ière partie):

 

Croyez-vous que l’élection bressuiraise, avec seulement deux listes, va  se jouer à kilt ou double ?

Jean-Michel BERNIER : Ma réponse va être plutôt téléphonée : Entre mes colistiers de droite et ceux  du PS, je n’ai plus trop de kilt main libre

Gaëlle BERNAUD : Nous, on aurait bien aimé que nos beaux B.B. socialites (Béalu, Bonneau, Bonnin, Brégeon) restent avec nous. Même en leur chantant « Ne me kilte pas », ils ont quand même opté pour le B du maire sortant.

 

IMG_0501 bisPensez-vous, grâce aux Highland Games, retourner les électeurs comme les lanceurs retournent  les troncs d’arbres ?

JMB : Moi j’ai préféré retourner les socialistes bressuirais en leur tendant non pas le tronc de soixante kilos, mais la perche.

BG :  Même si, comme Dutronc dans « l’opportuniste », ils ont retourné leur veste, on va leur montrer qu'on est mieux que des doublures. On ne va quand même pas leur jeter la pierre. On n'est pas des lanceurs de Highland Games!

 

En encourageant les Highland Games et le whisky, craignez-vous de voir Bressuire devenir  écossaise par adoption et par absorption ?

JMB et BG : Pour nous, il n’y a ni adoption ni absorption mais abstention. On s’est tous les deux abstenus de répondre  aux questions posées par le blog des Highlands. Merci d’ailleurs, Alain, de nous servir de nègre !

 

Souhaitez-vous donner aux Jeux de Force une connotation plus locale et remplacer,  par exemple, le lancer de marteau par le lancer de bouses de vaches ?

GB : Moi qui suis par mon prénom très gaelique, je verrais d’un bon œil une épreuve de lancer de haggis, cette panse de brebis farcie qui fait les beaux jours de l’Ecosse.

JMB : Moi en ce qui concerne les Highland Games, je suis pour le statu quo. On ne change pas une formule qui gagne. Il faut surtout que rien ne bouse…

 

Un sou est un sou : Adopter l’Ecosse, est-ce une motivation pour devenir moins dépensier ?

GB : Arrêtons enfin de gouverner à la dette du client !

JMB : Comme beaucoup me reprochent d’avoir des oursins dans les poches, je suis déjà un peu écossais.

 

307309_102608339846804_1061626971_nA SUIVRE:

Vous avez aimé le début de l'interview marteau suite à l'abstention des candidats

Les cinq dernières réponses fictives des abstentionnistes de l'interview seront en une dès demain.

RAPPEL AU LECTEUR:

Faute de réponse, c'est pour de la faux.

Ne m'attaquez pas pour usage de faux. Ce n'est qu'une interview marteau!

Alain CADU