2011 08 HG 043 bisLa vaine quête de Lionel BURBAN de Luzarches (voir chronique précédente) pour savoir ce qui se passait sous les kilts des lanceurs de St Michel sur Orge n'a mené nulle part.

Souvenez-vous avec cette image ci-contre sous un autre angle! Après sa descente impromptue, il a semblé, comme l'ex-président Chirac, frappé d'agnosoglosie: sous le choc, il ne se souvient plus de rien.

Du beau, Dubin, Dubonnet

Malgré ce nouveau revers dans sa quête des dessous des kilts, il ne fallait pas s'attendre à ce que l'inspecteur Caduflair abandonne lâchement son enquête.

Devant le mutisme de Lionel BURBAN, nul ne saura jamais ce qui se passe sous les kilts du président-lanceur de St Michel sur Orge, Philip DUBIN.

Peut-être a t'il eu un choc à l'image du slogan publicitaire des années cinquante: "Du beau, Dubin, Dubonnet"?

J'ai eu beau insister après sa visite sous les tartans de St Michel, il n'a rien voulu raconter et son expérience va disparaître dans les bourrasques de l'histoire.

Tartan en emporte le vent...

marteau-speakerJ'ai eu beau faire appel au ban, au (bur)ban et à l'arrière-ban de ses amis, il est resté muet.

Muet comme une carpe.

J'ai eu beau cuisiner le président lui-même, Philip DUBIN, lors des Highland Games de Bressuire (photo), il m'a répondu:"des clous!"

Normal! il s'était pointé au micro du marteau-speaker.

Dommage, cela aurait pu faire avancer le débat.

Le dessous des kilts à St Michel: la fin du secret-défense.

2011 08 HG 148Restait à voir la génération montante du club et notamment la grande révélation Thomas TALLET, vainqueur du poids en hauteur (photo), du lancer de fut et de bouchon lors de derniers championnats de France à Bressuire. Souvenez-vous:http://highlandgames.canalblog.com/archives/2011/09/02/21919042.html

Vainqueur de plusieurs épreuves, il convenait de savoir si le secret de ses performances ne s'expliquait pas par la liberté totale sous le kilt.

Peut-être qu'avec les bijoux de famille en liberté, le lanceur se sentait plus libre de ses mouvements!

Lancer de fut, lancer de fute

Peut-être qu'avec un kilt main libre, il conduisait les lancers d'engins avec plus de dextérité!

Peut-être que sa flamboyante victoire au lancer de fut avait été précédée d'un statégique balancer de fute qui allait s'avérer gagnant!

Que nenni, les amis!

Les clichés du bloggeur lors de cette épreuve, comme lors du lancer du fut en hauteur laissaient entrevoir des dessous.

Avait-il, oui ou non, pris le dessus avec des dessous?

2011 08 HG 2072011 08 HG 222

Short? Boxer? Bermuda? String? Slip éminence? On ne savait pas encore, tant les ressources insoupçonnées de cette équipe de Saint Michel et de sa figure de proue en faisaient mieux qu'une Dream Team:

Une Dim Team!

Le scoop de l'année

N'écoutant que son courage, le bloggeur a voulu en avoir le coeur net. Qu'est-ce qui pouvait bien pousser Thomas TALLET à se dépenser autant lors de ses lancers?

2011 08 HG 225Les photos montraient clairement qu'il n'est pas un adepte du naturisme sous le kilt.

Même léger et court vêtu, comme la Perrette de la fable, Thomas arbore des sous-vêtements en compète.

Il ne pouvait plus le nier.

Taille patron

Grisé par ses victoires, il a fini par donner au bloggeur le scoop de l'année.

Même pas besoin d'un zoom!

Même pas besoin, malgré la liaison dangeureuse, d'un gros objectif!

2011 08 HG 226Ses victoires, même si elles ne sont pas encore gravées dans le marbre, sont gravées sur son boxer.

En taille patron..

Qu'on en juge! Il a inscrit en lettre d'or: Who's the boss?

Qui c'est le patron?

Incontestablement, à Bressuire, c'était lui.

Il a répondu gentiment au micro du speaker et puis il est parti.

Après sa révélation, Thomas s'en est Tallet...

Merci, patron!

Texte et photos: Alain CADU