2011 08 HG 019Ils se sont passés la vieille alliance au doigt il y a vingt ans.

Et depuis, Mister Bressuire le français n'a pas perdu le nord en épousant Mademoiselle Fraserburgh, l'écossaise.

La preuve!

Ils viennent de se retrouver à la mairie pour célébrer l'évènement à l'occasion des HandiJeux et des Highland Games du 27 août dernier.

Et il convient de saluer leur beau bébé joufflu qui n'arrête pas de prendre du poids et de la force en terre bocaine.

Troncs communs

Un beau bébé né en 2003 lors des premiers Highland Games bressuirais au Château.

ND7_3983 2Un beau bébé sans marraine mais avec deux parrains:
   * Jean-Louis COPPET, le Frenchie amoureux des jeux de force et des troncs d'arbre ( normal il vient d'une famille de menuisiers!)
   * Francis BREBNER, champion du monde 93 de Highland Games, son alter-ego ou plutôt, vu son gabarit, son haltère-ego.

Entre le fils du menuisier de St Maurice la Fougereuse, premier président du comité de jumelage et le septuple champion du monde du caber enraciné non loin de Fraserburgh, il y avait mieux que des racines communes.

Il y avait des troncs communs

Au lieu de parler chiffons, ils ont bûché sur l'implantation de Highland Games en France.

Aussitôt dit, aussitôt fait!

Après une première démonstration au stade Métayer, Bressuire a eu ses  premiers Jeux en 2003 au château, puis en 2005 et 2007.

En 2009, bingo:  Bressuire organise les Championnats d'Europe de Highland Games et voit naître sa propre équipe de lanceurs: les Bockers.

Bockers

En 2010, rebelote! le vieux château bocain accueille les Championnats  du monde de lancer de pierre sacrant l'anglais Scott RIDER devant le  gratin américain: Sean BETZ, Ryan VIERRA et Larry BROCK, 7 titres de champion du  monde à eux trois.

Excusez du peu: il y a quand même eu du beau linge pour les  anniversaires de noces du couple franco-écossais. Un beau mariage pour le  meilleur et pour le pire.

Un beau mariage pour le meilleur et pour la  pierre!

Un jumelage, des jumeaux

Et cette année, cerise sur le gâteau, Bressuire aligne, pour les vingt ans du jumelage, deux jumeaux. Sylvain et Anthony Magnoux défendent les couleurs du Bocage.

_twins 2Et il n'y a pas besoin de whisky écossais pour voir double! Le jumelage a accouché de jumeaux (photo Joannick BRIAND).

Et il n'y a pas besoin de jumelles pour bien voir les jumeaux! Ils grossissent bien eux aussi...

Très bien et très vite au vu de leur patronyme que l'on conjugue à Bressuire sur l'air de "Hurry up"! Magnons-nous! Récitation orale...

Il faut que je me magne.

Il faut que tu te magnes.

Il faut que nous nous Magnoux...

En l'honneur d'un septuple champion du monde de caber et d'un fils de charpentier,  il était  évident que chacun allait se casser le tronc.

Une belle descendance

Et les photos de la grande famille après 20 ans de mariage ne manquent pas pour alimenter le tron(c)binoscope du blog à l'ombre du château (photo Dominique CADU, Courrier de l'Ouest)!

Les parrains Jean-Louis COPPET et Francis BREBNER (à droite) posent avec leur descendance et leurs beaux bébés d'outre-Atlantique Ryan VIERRA (au centre) et Sean BETZ (à gauche)

IMG_7557

Avec vingt troncs d'arbre en guise de bougies, nul doute que du côté des amitiés franco-écossaises, ça va continuer de souffler...

Souffler dans les branches...

A SUIVRE: l'adaptation en anglais de Mary PINET