bouchon_3En marge des Jeux de force officiels, Bressuire propose ses propres épreuves hors-concours.


Après le lancer du fut en hauteur parrainé par la bière Coreff, les Jeux du Château poussent le bouchon plus loin le dimanche avec une épreuve pour le moins effervescente : le lancer de bouchon Bouvet-Ladubay.

 

Contrairement au haggis, cette panse de brebis farcie devenue le plat national écossais, ce n’est pas une épreuve de farce : c’est une épreuve de force.

 

Il s’agit de lancer en trois essais un bouchon qui pèse 12, 8 kilos.

 

C’est à Yves François, directeur des caves Bouvet-Ladubay qu’on doit l’idée de ce challenge original. Conçue par Philippe Cormand, cette sculpture plus volumineuse qu’un jéroboam doit jaillir aussi vite des mains des lanceurs que du goulot d’une bouteille de Saumur pétillant.

 

Au pas, au trot, au goulot


DSC_0152Et autant dire que, même si l’engin est en chêne, il ne faut pas être un gland pour le lancer haut, loin et fort…


Et autant dire que, même si l’engin est un bouchon, il ne faut pas être un prisonnier du goulot si on veut faire de vieux os dans ce concours...Contrairement aux autres épreuves, le leitmotiv du commentateur n’est plus : "A vos marques, prêts, lancez !"


Avec cette discipline exclusivement bressuiraise, la consigne devient: "Ladubey, Anjou…Feu !"


Et vogue la bouchon après que les concurrents ont pris leur projectile en main et leur élan au pas, au trot, au goulot!


Et à ce petit jeu, c'est Gregor EDMUNDS qui s'est révélé le plus effervescent pour sabrer le pétillant saumurois...


Record bressuirais:


Scott RIDER en 2008 avec 10,10m


Le classement:


  1. Gregor EDMUNDS : 8.71m
  2. Tommy de Bruyn : 8.49m
  3. Audunn Jonsson : 7.93m