Personne n’aime prendre du poids. Sauf, bien sûr, les athlètes des Highland Games.

Et ils le font même avec une certaine grâce en lançant ce poids un peu spécial qui ressemble pour certains à un bidon de lait un peu rond , très pratique pour faire tourner le lait.

D’autres trouvent que ce poids ressemble à un boulet de bagnards, très pratique évidemment pour des lancers à la chaîne.

84Même si c’est bidon, j’opterai plutôt pour le boulet car c’est une épreuve… canon, une épreuve où les lancers ressemblent à un bombardement en règle de l’engin à des distances qui garderaient l’ennemi à distance respectable.

Avec sa poignée et sa chaîne, le poids pèse quand même 56 livres soit 25 kilos 4.

Vous vous imaginez envoyer une bouteille de gaz pleine en la tenant par la poignée à plus de 10 mètres après trois petits tours sur vous-même avec la grâce de derviche tourneurs en pleine transe rotative ?

C’est ce qu’ont fait les trois premiers avec grâce, avec force, avec puissance et élégance.

Le vent du boulet
: Le lanceur doit prendre le poids dans une main en le tenant par la poignée. Il fait deux ou trois rotations du corps et le lance en plein élan (voir album-photo: le lancer de poids lourd) dans le style des lanceurs de disque ou de marteau de l’athlétisme traditionnel.

Pour donner de la grâce au mouvement, le kilt tournoie et virevolte à l’unisson du poids.

Elégant, n’est-il pas ?

D’aucuns affirment que cette épreuve est la plus élégante de toutes avec le tournoiement des kilts qui accompagne la rotation du lanceur, offrant au regard de tous les dessous des kilts, tuant la légende qui veut que le fier guerrier écossais n’affronte l’ennemi qu’avec sa bite et son couteau…

Alea jacta est : il ne faudrait pas croire que pour le lancer du poids, le short en est jeté…

 Le classement

 

  1. Hans Lolkema 11.18 m
  2. Gregor Edmunds 10.54
  3. Craig Sinclair 10.14

 

Les stats

  • Le poids du poids : 25.4 kilos
  • La forme de l’engin : un gros boulet de bagnard avec chaîne et poignée
  • La technique : lancer après plusieurs rotations, trois essais pour chacun
  • La ressemblance : le lancer du marteau olympique
  • Le record du monde : 15.19 m Par Eric Frasure en 2008 à Portland
  • Le record bressuirais ; 11.18 m par Hans Lolkema (lancer disputé pour la première fois)